#RECONVERSION PROFESSIONNELLE 14 | MAUD, OU COMMENT TROUVER UNE IDÉE D’ENTREPRISE

Séoul, Abou Dabi, Rome,… Pendant 5 ans, Maud a connu la vie d’expatriée et enchaîné les postes de juriste ou contrôleuse de gestion. Il y a trois ans, alors que le retour en France se profile, Maud choisit de suivre une autre route…. celle de l’entrepreneuriat. Elle crée ManaMani une entreprise qui facilite la vie zéro-déchet.

Envie d’entreprendre dans le domaine de l’écologie ? Lisez le témoignage d’Elsa qui a changé de vie pour développer une micro-ferme bio en Normandie.

Maud a trouvé l'idée de son entreprise en cherchant des cotons lavables
Maud, créatrice de Mana Mani, vérifie ses cotons lavables

COMMENT J’AI TROUVÉ L’IDÉE DE MON ENTREPRISE

L’idée m’est tombée dessus un matin, comme une évidence.
Mon mari et moi nous étions engagés depuis quelques mois dans une démarche de réduction de nos déchets. Nous étions déjà passés aux couches lavables pour notre 2e enfant, à l’achat de produits en vrac,… Ce matin là, je cherchais à m’acheter des lingettes démaquillantes réutilisables, en tissu. Je les voulais fabriquées en France de A à Z pour limiter le transport. Impossible. Cela n’existait pas. Personne ne traçait la provenance de l’ensemble de ces produits. Il y avait un besoin ? A moi de la combler ! J’avais trouvé mon idée.

” IL Y AVAIT UN BESOIN. A MOI DE LE COMBLER !”

Maud, créatrice de Mana Mani, boutique zéro déchet

Pour aider les hésitants à passer le cap du zéro déchet, je voulais des produits pratiques et jolis, des objets qu’on a plaisir à voir dans sa maison. Il me semblait essentiel que le quotidien ne soit pas bouleversé pour que les changements d’habitudes soient pérennes. Je me suis
attaquée à la fabrication d’un kit démaquillant tout-en-un qui est aujourd’hui breveté et le
produit le plus vendu sur le site. Une pochette dans laquelle on place des lingettes en tissu, avec un compartiment pour les sales, à glisser dans la machine à laver. J’ai transformé mon salon en service de R&D et enchainé les prototypes, avec mon mari et les copains de passage… jusqu’à trouver le modèle parfait : esthétique, pratique et durable.

COMMENT J’AI CONCRÉTISÉ MON PROJET D’ENTREPRISE

2e étape : trouver des ateliers d’insertion en France pour faire fabriquer ces kits, avec des tissus à faible impact environnemental, tout en permettant à des personnes en difficulté de travailler.
Aujourd’hui, nous travaillons toujours avec ces structures et avons également fait appel à des ateliers de taille plus importante (toujours en France évidemment!) pour répondre à la demande.

En parallèle, j’ai poursuivi le travail de conception pour mettre au point d’autres produits (sac à vrac, sacs à pain, kits essuie-tout,…), toujours avec une touche décorative et des tissus sympas. Car non, les produits écolos ne sont pas forcément moches !

De retour en France, avec mes prototypes dans les valises, j’ai lancé la fabrication en atelier et créé un eshop (manamani.com) pour ma boutique zéro déchet. C’est ainsi que ManaMani est né !

LA FIERTÉ DE CONTRIBUER À UN MODE DE VIE ZÉRO DÉCHET

Maud, créatrice de l'entreprise ManaMani, raconte comment elle a trouvé son idée

Très vite, les commandes se sont enchainées, grâce à mon compte Instagram @_manamani_ où je raconte le quotidien d’une famille qui tend vers le zéro déchet et où je donne des astuces simples, sans être jamais culpabilisante.
Je prends le temps de répondre à tous ceux qui me demandent des conseils pour passer à l’action. C’est hyper encourageant de voir que ManaMani contribue, à sa mesure, à faire changer les mentalités.

Mon quotidien est rythmé par les différentes tâches de gestion d’une petite entreprise : des commandes et des relations clients et fournisseurs, les échanges avec notre petite équipe, le brainstorming sur les nouveaux produits, le développement de ManaMani, la compta, l’admin et aussi des visites dans les ateliers pour suivre la production.
La première année, notre appartement de la région parisienne était envahi de cartons de lingettes démaquillantes, savons et autres. Je faisais tout de chez moi. C’était pratique mais dans ces conditions, impossible de séparer le boulot et la vie familiale ! Mon mari et moi passions beaucoup de nos soirées à emballer des colis.
L’an dernier, nous avons déménagé près de Lille, dans une maison. Mon mari a quitté son travail et rejoint l’aventure, puis nous avons embauché.

Bref, Mana Mani prend de l’ampleur pour notre plus grand bonheur ; cela signifie que nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir changer nos habitudes. Nous avons aussi trouvé des bureaux d’où nous faisons tout;
stockage et expédition mais aussi travail du quotidien.

COMMENT GÈRER L’ÉQUILIBRE ENTRE VIE DE FAMILLE ET VIE PROFESSIONNELLE

Depuis que j’ai lancé cette entreprise, je travaille plus qu’avant, parfois très tard dans la nuit, sans jamais vraiment déconnecter. Mais je travaille pour un projet qui me plait vraiment et résonne avec mes convictions. Et puis, je suis totalement libre de mon emploi du temps. Je vais chercher les enfants à l’école, je passe plus de temps avec eux que lorsque j’étais salariée (même si j’avoue que j’ai un peu de mal à décrocher de mon téléphone quand je suis avec eux mais j’y travaille, c’est une de mes résolutions pour cette rentrée 2020) et c’était mon objectif quand j’ai décidé de me lancer comme entrepreneure.

Maud de Mana Mani raconte comment elle a trouvé l'idée de son entreprise zero déchet

Financièrement, je me paye et c’est déjà super ! Et nous investissons une grande partie des bénéfices pour élaborer de nouveaux produits. Mais les commandes sont de plus en plus nombreuses, ce qui est bon signe pour la santé de ManaMani.
Et puis, nous avons appris à vivre autrement, en consommant moins… et mieux. Bref, à être en ligne avec nos convictions et ce que porte l’entreprise Mana Mani.

Un grand merci à Maud pour ce témoignage de reconversion !
Tentée par une maison zéro déchet ? Allez faire un tour sur le site manamani.com pour découvrir tous les accessoires mis au point par Maud. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *