# RECONVERSION PROFESSIONNELLE 25 | CÉLINE OU COMMENT CRÉER SA BROCANTE EN LIGNE

Changer de métier… et de vie une première fois, puis une deuxième, tout ça à 35 ans à peine.  C’est le parcours de Céline qui a créé la brocante en ligne Miss Pagaille.

Céline qui a créé la brocante en ligne Miss Pagaille
Céline, fondatrice de Miss Pagaille

Méga scoop, il y a d’autres témoignages d’ex-journalistes reconverties à découvrir ! Elsa, ex-reporter qui a repris une micro-ferme ou Emilie devenue sophrologue.

A 34 ans, Céline a déjà connu plusieurs vies professionnelles : journaliste radio et télé, chargée des réseaux sociaux pour une start-up, marketeuse pour un site de rencontres. De la variété, des challenges… mais plus de plaisir.
Alors en 2012, Céline décide de dire bye bye au salariat.

COMMENT JE ME SUIS LANCÉE À MON COMPTE

” Pour cette première expérience en solo, j’ai voulu mettre à profit mes études et les connaissances acquises dans mes précédents jobs. J’ai donc créé ma propre agence de communication éditoriale : Com’ère.  Je proposais mes compétences de rédactrice et de communicante à des petits créateurs… comme à de grandes entreprises.

Céline, fondatrice de Miss Pagaille,  a créé sa brocante en ligne

Il y a trois ans, nouveau changement de direction. Alors que je réalise pour un client l’interview de Sophie de @theotherartofliving, l’une des papesses du slow life, c’est le déclic ! Ces mantras positifs et stimulants résonnent en moi et je comprends qu’il faut que je change de vie. 
Je recontacte Sophie pour la remercier de cette prise de conscience et elle m’invite à Lyon à une l’une de ses premières @thegoodmoodclass (depuis elle en organise dans le monde entier). Un événement destiné à nous aider à trouver notre équilibre et apprendre à avoir confiance en soi.

Cette rencontre m’a donné des ailes !

COMMENT J’AI CRÉÉ MA BOUTIQUE EN LIGNE

Deuxième signe du destin… Quelques mois plus tard, alors que je me promène, je découvre une pile d’assiettes anciennes posées par terre. Je regarde, trie et fais une photo que je poste sur Instagram.

3 jours après je reçois un appel d’une société parisienne qui me dit «Bonjour Céline, il semblerait que nous ayons une passion commune pour la vaisselle ancienne. Nous recherchons des chineurs en France, voudrais-tu chiner de la vaisselle pour nous ? »

Mon mari @goerylalloz est ébéniste. Il est donc hypra bricoleur. Et lui comme moi sommes attachés à la recup’, au seconde main. Du coup, l’idée de remettre des produits destinés aux encombrants dans le circuit me réjouissait. Alors j’ai foncé !

J’ai commencé à chiner de la vaisselle, puis une chaise, puis deux, puis de la déco et… ce fut le début de @miss_pagaille.

COMMENT J’AI CRÉÉ MON ENTREPRISE

Il m’a fallu trouver une sacré énergie pour relancer un nouveau projet alors que mon agence Com’ère avait atteint son rythme de croisière. Mais @miss_pagaille c’était vraiment le choix de cœur. Pierre après pierre, le projet s’est structuré.

céline raconte comment créer sa brocante en ligne
Les trouvailles de Céline

Trois ans plus tard, le bilan financier est bon. C’est pas la vie de château, mais je vis de mon job. Même si Miss Pagaille rapporte moins que mon agence de com’ pour beaucoup plus d’efforts.
Mais pour être déjà passée par là, je sais maintenant qu’il faut être patiente, qu’il faut quelques années pour s’installer. Je suis moins pressée.
Pour le reste, c’est du 100% bonheur : je suis mordue, passionnée par mon métier. Impossible de me mettre sur off, j’aime trop ce que je fais, les rencontres… virtuelles et réelles que m’offre ce boulot.

Mon conseil pour celles qui hésitent ? Foncez, foncez, n’attendez pas une seconde de plus.

Merci Céline pour ce témoignage de reconversion professionnelle ! 
N’hésitez pas à aller chiner sur le compte Instagram de Miss Pagaille !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *