# RECONVERSION PROFESSIONNELLE 39 | MARION, DE LA FONCTION PUBLIQUE A LA RÉDACTION WEB

Marion Darras, reconversion professionnelle de la fonction publique à la rédaction web

J’ai rencontré Marion avant de sauter moi aussi dans la jolie cocotte du rédacteur web freelance. Son histoire m’a inspirée et j’ai eu envie de la raconter. Fin de la parenthèse et cap sur une chouette reconversion professionnelle loin de la fonction publique !

Quand elle entend ses collègues se réjouir de partir à la retraite dans… 15 ans, Marion a le déclic qu’il lui fallait ! Et quitte la fonction publique pour se lancer dans la rédaction persuasive et le coaching rédactionnel en freelance. Questions / réponses avec Marion Darras, 33 ans et “à sa place, avec un costume à sa taille”.

#RECONVERSION DE LA FONCTION PUBLIQUE A LA RÉDACTION : QUEL A ÉTÉ LE DÉCLIC ?

J’ai été chargée de communication pendant 8 ans, dans le secteur privé, puis public. 8 ans de grand écart dans un métier très polyvalent “parce que TOUT est communication”.  

Je me souviens parfaitement du jour où j’ai décidé que j’allais quitter mon job. C’était à la fin du mois d’août, au retour des congés d’été. J’entendais mes collègues se réjouir d’être à la retraite dans 15 ans et là j’ai eu une révélation : “Si tu veux bouger, c’est maintenant, arrête d’attendre que je ne sais quels éléments soient parfaitement alignés !”

#SWITCH DE FONCTIONNAIRE A RÉDACTEUR WEB : COMMENT EST NE TON PROJET ?

Marion Darras, reconversion professionnelle de la fonction publique à la rédaction web

Changer d’entreprise ou faire le grand saut ? Celui que je n’avais pas osé faire 5 ans auparavant ? Quitte à y aller, j’allais le faire ce saut : j’allais monter ma boîte !

Seulement, quitter la fonction publique, ça fait peur parce que tu n’as aucun filet de sécurité, et à ce moment-là, pas le droit au chômage. Alors pas question de quitter mon emploi sur un coup de tête!

Bien sûr, qui dit reconversion, dit introspection. Je n’allais pas y couper ! “Pour quoi suis-je douée? Qu’est-ce que j’aime le plus faire dans mon métier ? Qu’ai-je envie d’apporter aux autres ?”

Pour trouver réponses à mes questions, j’ai lu, j’ai échangé avec mon entourage. Et j’ai compris que mon truc, c’était d’écrire pour et sur les autres. Dans un monde dominé par le visuel, l’écrit est souvent, à tort, négligé. Si on enlève ton logo, ta charte graphique, tes photos… il te reste…les mots !

Après 4 mois de réflexion, j’ai donné ma démission, et quitté la fonction publique.

#CHANGEMENT DE MÉTIER : COMMENT AS-TU CRÉÉ TON ACTIVITÉ ?

Comme j’avais peur de ne pas être suffisamment armée pour ça, j’ai décidé de suivre une formation pour me spécialiser dans la rédaction persuasive et le copywriting. En réalité, cette formation m’a surtout aidée à me rassurer.

J’ai quand même appris quelques trucs, notamment le référencement naturel, mais pour ce qui concerne le copywriting, c’est vraiment en analysant ce que je lis et ce que j’écris que je progresse ! “Ok cette page de vente m’interpelle. Pourquoi ? Qu’est-ce qui fonctionne pour moi ici ?” ou “Tiens, mon accroche sur ce post ne fonctionne pas, qu’est-ce que je peux changer?”. Aujourd’hui, si je ne devais donner qu’un conseil, ce serait celui-là !

Je voulais aussi trouver mes premiers clients avant la fin de mon préavis de 3 mois mais je ne savais pas comment m’y prendre ! N’étant pas à l’aise avec le discours commercial et le fait de vendre mes services, j’ai d’abord simplement parlé de mon projet autour de moi. Mes premières missions sont arrivées de cette façon, en répondant à la question “Vous faites quoi maintenant ?”

En parallèle, je me suis inscrite sur des plateformes de freelance, mais j’ai eu très peu de retours. J’ai aussi essayé différents réseaux sociaux pour me faire connaître, mais c’est LinkedIn – où je suis la plus à l’aise – que j’ai choisi. Travaillant seule, pas question de multiplier les outils et de m’éparpiller !

Se spécialiser est aussi un bon moyen de toucher sa cible !

#RÉDACTION WEB ET COPYWRITING : QUELLE EST TA SPÉCIALITÉ ?

C’est vraiment avec ma newsletter que je m’éclate le plus ! J’écris chaque lundi à mes abonnés. Je parle marketing aux allergiques au marketing (c’est mon cas !), je partage aussi mes inspirations du moment, mes découvertes, mes expériences.

C’est un outil dont la puissance est négligée, notamment à cause de l’image de “spam” qui lui colle à la peau, mais c’est le seul outil pour toucher toute son audience puisqu’un mail ne dépend pas d’un algorithme, contrairement aux réseaux sociaux ou aux moteurs de recherche. C’est aussi un moyen de nouer une relation privilégiée avec mes abonnés, comme si je leur écrivais une lettre.

Je suis tellement convaincue que j’ai fini par me spécialiser dans l’email marketing. Chaque semaine, j’analyse des newsletters à succès. Je publie également des interviews d’entrepreneurs pour qui la newsletter est le principal canal de communication.

Ainsi, je partage les bonnes pratiques. Parce que non, on ne peut pas se contenter d’une newsletter-spam ou d’une newsletter lue par seulement 10% de ses abonnés ! Les gens nous confient leur adresse mail, offrons-leur quelque chose d’intéressant ! C’est la moindre des choses à faire et c’est surtout une question de respect !

#RECONVERSION POST FONCTION PUBLIQUE : QUEL EST TON BILAN ?

Je sais ce que j’ai perdu : le salaire qui tombe tout seul à la fin du mois (et l’insouciance qui va avec !), les collègues (les breaks, mais aussi et surtout les échanges et partages d’expériences !). 

Mais je sais aussi ce que j’ai gagné : l’indépendance, la possibilité de façonner mon métier selon ma vision des choses, l’épanouissement : j’aime vraiment mon métier ! Attention, ce n’est pas tout rose hein ! Je commence à gagner ma vie mais j’ai toujours le stress de ne pas avoir assez de clients. Pour contrer la solitude, j’échange régulièrement avec d’autres freelances pour avancer, progresser…et ne pas rester isolée! Nos conversations m’aident souvent à relativiser mes angoisses : on les a tous ! Verdict : aucun regret !

Merci Marion pour ce témoignage plein de passion ! Pour en savoir plus sur Marion Darras, filez voir son site Internet et inscrivez-vous à sa newsletter du lundi matin !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *