#RECONVERSION PROFESSIONNELLE 67 – SARAH OU COMMENT CRÉER SON ENTREPRISE A 20 ANS !

sarah la vraie dose reconversion professionnelle pour créer son entreprise à 20 ans

“J’étais une petite fille timide qui avait envie de faire des trucs grands”. Après un master en école de commerce et un an de salariat pour faire ses armes, Sarah se jette à l’eau à l’eau… Zoom sur la créatrice de La Vraie Dose, reconvertie plus vite que l’éclair, pour créer son entreprise à 20 ans et des poussières.

Elles ont aussi créé leur boîte avant 30 ans:
Fanny, créatrice bébé
Charlotte, sophrologue et hypnothérapeute
Valentine, fondatrice d’une marque de mobilier parents-enfants

CRÉER SON ENTREPRISE A 20 ANS : “JE ME SUIS DEMANDÉE POURQUOI JE DONNAIS AUTANT POUR LA BOÎTE D’UN AUTRE”

Classe prépa puis école de commerce : dans la famille “bonne élève” je demande la fille. Mais le décalage s’est vite fait sentir… On nous vendait des boulots de rêve, entre deux cours de finances et tableaux exel. Mais moi je ne voyais pas du tout le rêve ! Du haut de mes 20 ans, je rêvais déjà d’autre chose.

Les épaules trop frêles (pensais-je !) pour entreprendre, je me suis fait la main dans des start-ups et TPE. De chouettes projets en belles responsabilités : j’ai beaucoup appris… et donné. Jusqu’au jour où je me suis demandée : pourquoi je fais tout ça pour la boîte d’un autre ?

On était en 2017, j’avais 25 ans, j’ai sauté tout feu tout flamme dans le grand bain de l’entrepreneuriat… et j’ai ramé !

ERREURS DE JEUNESSE : “L’ENTREPRENEURIAT, C’EST COMME LE MARIAGE, ON ÉPOUSE PAS SA PREMIÈRE DATE !”

Mon premier projet ? Une plate-forme collaborative pour se créer un réseau professionnel dans la vraie vie. Aujourd’hui, je peux dire que j’ai coché toutes les erreurs de l’entrepreneur débutant : pas de modèle économique et une associée trouvée trop vite. Selon un grand philosophe antique, l’entrepreneuriat c’est comme le mariage, on n’épouse pas sa première date ! Bref, je me suis retrouvée seule avec mon stress et mes galères du début à la fin en passant par le milieu.

Déprimée, je me disais que je n’étais pas faite pour l’entrepreneuriat, quand un ‪dimanche soir‬… Devant un plateau télé, je me suis dit qu’il manquait un média pour les apprentis entrepreneurs comme moi, du contenu qui enverrait un shoot d’énergie en disant les vrais trucs !️

J’ai tout de suite visualisé la newsletter, le podcast, la ligne éditoriale… La Vraie Dose était née. Enfin, dans ma tête pour commencer ! J’allais créer mon entreprise à 20 ans (et quelques années !).

Inconcevable pour moi de reperdre 6 mois à tourner autour du pot. Je me suis donné une semaine pour créer un site Internet et envoyer ma première newsletter. J’ai travaillé avec 100 fois plus de passion et de conviction que la première fois. Et ça a marché !

BILAN JEUNE ENTREPRENEURE : “L’ENTREPRENEURIAT N’EST PAS UN LONG FLEUVE TRANQUILLE”

Aujourd’hui, La Vraie Dose est un véritable média, mais aussi et surtout une communauté – la LVD family. J’organise aussi des “bons gros cafés” pour papoter de sujets “les pieds dans le plat” de l’aventure entrepreneuriale (la relation à l’argent, le syndrôme de l’imposteur, la comparaison aux autres…).

Deuxième stetp, j’ai lancé ma fabrique du story-telling pour aider les entrepreneurs à incarner leur projet, et fédérer une communauté.

L’entrepreneuriat n’est pas un long fleuve tranquille, mais je suis fière de tout ce que j’ai réussi à créer… avec mon cerveau !

Merci à Sarah François, fondatrice de La Vraie Dose pour ce témoignage et pour le shot d’énergie du lundi matin dans notre boîte mail ! Pour recevoir vous aussi la newsletter qui parle aux entrepreneurs de la vraie vie, abonnez-vous ici !

Et vous, à quel âge avez-vous eu envie de changer de cap ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *