#RECONVERSION PROFESSIONNELLE 1 | JULIETTE OU COMMENT SE RECONVERTIR A 25 ANS !

Juliette de Walleriana ou comment se reconvertir à 25 ans

Il faut une sacrée dose de culot, une idée qui fait tilt, et un job qui crie flop pour se reconvertir à 25 ans. Ca tombe bien, Juliette a les 3 ! Juriste en recouvrement de créances, la jeune femme s’ennuie ferme au boulot et fourmille d’envies nouvelles… loin de son bureau ! 7 ans plus tard, l’ex-juriste et heureuse créatrice de l’entreprise Walleriana nous raconte son virage du droit aux chaussettes, collants et bas de contention glamour… 

Elles ont aussi switché avant 30 ans :
Valentine, du graphisme au mobilier parents-enfants,
Fanny, de l’immobilier à sa marque bébé
Sarah, des start-up à l’entrepreneuriat…

SE RECONVERTIR A 25 ANS, INGRÉDIENT 1 : UNE BONNE IDÉE !

Tout a commencé par des problèmes de circulation sanguine et une visite chez un spécialiste qui m’a prescrit des bas de contention. J’avais 24 ans… et des balbutiements de dépression à l’idée de porter des bas de mamie qui grattent ! Il faut dire qu’à l’époque, l’offre était plus que limitée…

J’ai fouillé sur Internet, et trouvé des modèles beaucoup plus glamour… à l’étranger ! Je me suis dit que ça pouvait marcher en France et je me suis lancée. Roulez jeunesse… vers la reconversion professionnelle !

SE RECONVERTIR A 25 ANS, INGRÉDIENT 2 : CHANGER DE MÉTIER

A 25 ans, je m’ennuyais à mourir dans mon boulot de juriste en recouvrement de créances, un métier que j’avais choisi par défaut sans jamais réussir à l’aimer. Inutile de dire que l’idée de lancer ma boîte m’excitait beaucoup plus !

J’ai commencé à imaginer des modèles de bas de contention jolis et sexy, à enquêter sur la création d’entreprise, puis tout s’est enchaîné : j’ai démarché des fournisseurs, fait des tests et des prototypes, lancé mon site web… Un an et demi plus tard, je vendais mes premiers bas de contention Walleriana sur Internet !

SE RECONVERTIR A 25 ANS, INGRÉDIENT 3 : DE L’AUDACE… ET DU TRAVAIL !

Au début, j’ai vendu mes produits à ma famille, puis des amis de ma famille, qui se sont révélés des clients très fidèles et des ambassadeurs hors pairs. Petit à petit, le cercle s’est élargi…

En parallèle, j’ai énormément travaillé sur le référencement naturel de mon site, et créé mon blog aussi. Je me suis lancée sur les réseaux sociaux… et dans les ventes physiques : une bonne école qui m’a permis d’affiner mon pitch, de rencontrer mes clients, et de repartir avec de nouvelles idées !

Pendant 2 ans, j’ai cumulé mon boulot de juriste et le développement de ma marque. J’étais à 200%, mais complètement frustrée car je manquais de temps pour Walleriana… et épuisée car je grignotais sur mes nuits pour avancer.

En 2016, j’ai enfin quitté mon entreprise pour me consacrer à temps complet à ‘mon bébé’. 

CHANGER DE VIE A 25 ANS, LE BILAN !

️Aujourd’hui, je suis 1000 fois plus épanouie, même si je suis passée par des moments difficiles, notamment quand je cumulais 2 jobs en même temps. Moi qui voyais mon avenir tout tracé à m’ennuyer comme juriste dans une entreprise, Walleriana m’a ouvert le champ des possibles. Je ne travaille plus pour payer mes factures, je m’amuse tellement plus qu’avant, j’ai retrouvé du sens… et du temps pour faire tout ce que j’aime !

L’entrepreneuriat est la meilleure des écoles qui existe ! En lançant ma marque, j’ai appris 1000 fois plus de choses que dans mon ancien boulot. J’ai suivi des formations en ligne, rencontré des créatrices, appris de mes erreurs aussi. Fabrication, marketing, communication… je suis devenue un véritable couteau-suisse ! J’ai aussi appris à vendre, à parler en public, ce dont j’étais incapable avant ! Aujourd’hui, je sais que je suis capable d’avoir plusieurs vies professionnelles…

Mon rêve ? Faire tourner Walleriana et lancer d’autres projets. En réalité, j’ai déjà commencé :

Ce que j’aime c’est créer, je suis en émulation perpétuelle !

Un grand merci à Juliette, créatrice de la marque Walleriana, pour ce témoignage plein de jeunesse… et de dynamisme !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *